In Memoriam.ca - Always in our hearts

  • Serge Wagner a allumé un lampion le 08/16/2020:
    "Titine Louise était tombée dans l’art, assez jeune, dans la beauté, mais une beauté organisée, dans laquelle elle se sentirait bien. Elle était très exigeante pour elle, les oeuvres qu’elle créait (des peintures jusqu’à la salle de bain ou à son jardin) devaient d’abord la satisfaire, elle. Ensuite, si d’autres appréciaient, c’était tant mieux. Elle laissait discrètement sa marque forte partout, elle créait des oeuvres organisées. En art, comme dans la vie, elle créait des liens qu’elle entretenait. +++ La mort est violente. Il est déchirant d’évoquer Louise au passé. La maladie subite, puis la perte rapide de Louise ont été, pour Mimi, pour moi et pour nos enfants, une surprise totale, puis une douleur immense. Au-delà des mots. Nous ne nous y attendions pas. Mimi a connu Louise, la première, bien sûr, elle a « catiné » sa Titine, dès sa naissance. Lorsque Mimi et moi avons commencé à vivre ensemble, la vie familiale nous avait rassemblés, grâce à Maurice et à Margot. Les liens se sont distendus après les décès des parents, mais les contacts s’étaient poursuivis, entre autres, par les Jours de l’An, parfois chez nous. Occasions privilégiées pour retrouver aussi Catherine, Marie-Ève et Normand. Depuis quelques années, les liens étaient redevenus intenses. Des téléphones fréquents, accompagnés de courriels de rajustements. ++++ Louise. tu aimais la vie, tu aimais l’art, tu adorais l’univers environnant que tu avais créé, tu étais devenue le trait d’union d’une famille dispersée, véritable encyclopédie familiale. Tes « Hi hi » sonores et écrits nous manqueront jusqu’à notre dernier souffle Micheline, Serge (et Marie-Soleil, Éloïse et Alexis) "

  • Marie-Soleil Wagner a allumé un lampion le 08/16/2020:
    "Chère Titine, Mon premier «rouge» sur les orteils vient de toi quand tu me gardais. C’est d’ailleurs la seule couleur que je porte, et à part Charlotte et Léah, peu de gens connaissent la raison. Beaucoup de souvenirs avec toi : mon premier recensement, mon premier vrai travail, les journées de filles pendant que Catherine était à l’école. Tous ces beaux souvenirs repassent en boucle dans ma tête depuis quelques semaines, mais ils sont bien gravés dans ma mémoire. Au revoir « matante Titine »! Marie-Soleil "

  • Manon Girard a allumé un lampion le 08/16/2020:
    "Ma chère Louise, J’ai encore de la difficulté à croire à ton départ si rapide. Ma mère, Mariette Laperrière, t’appréciait beaucoup! Grâce à ta cousine Josée, nous sommes retrouvé via Facebook. Quel plaisir de se revoir lorsque nous avons pris notre retraite. Merci pour le partage de ton art, des tes magnifiques photos de voyage et des repas que nous avons partagé. À travers toi, j’ai un peu retrouvé ma mère, ce qui m’a fait un grand bien. Tu me manque déjà et je pense à toi très souvent. Sympathies à Normand, Catherine et Marie-Eve. Elle vous aimait tellement! "

Chronologie

Pour ajouter un événement, veuillez remplir le formulaire suivant :

 
  • 1953

    Naissance de Louise (10 avril 1953)

  • 1973

    Lauréate du concours de l'incitation à la création dans le domaine des arts plastiques présidé par M. Robert Bourassa. Exposition dans le bureau du Conseil Exécutif du Queébec. (16 juillet 1973)

  • 1977

    Diplomé en Design graphique UQUAM (30 avril 1977)

  • 1981

    Première représentante québecoise à la Foire internationale du livre pour enfants de Bologne. (2 avril 1981)

  • 1988

    Début de vie commune avec Normand Lavoie (10 septembre 1988)

  • 1994

    Naissance de sa première fille Catherine (29 mars 1994)

  • 1996

    Naissance de sa sconde fille Marie-Eve (30 septembre 1996)